IL ETAIT UNE FOIS IL Y A UN AN…

Il était une fois, il y a un an, une jeune Maman qui s'apprêtait à fêter le 1er anniversaire de son garçon. 

Cette jeune Maman était comme toutes les jeunes Mamans : fatiguée, souvent débordée, et parfois même dépassée. Elle avait mis sa vie entre parenthèses au cours de l'année écoulée pour se consacrer à son nouveau rôle de mère et, pour 2016, elle avait décidé d'essayer de reprendre un peu de temps pour elle, en faisant quelque chose qu'elle aimarait, qui lui tiendrait à coeur et dans lequel elle essaierait de s'épanouir plus qu'à son travail (qui était à l'époque plutôt monotone).

Poussée par sa fibre profondément littéraire, mais freinée par la peur du jugement et un manque maladif de confiance en elle, elle avait toujours eu envie d'écrire mais ne savait pas sur qui, sur quoi pourraient bien porter les mots de sa plume. 

L'inspiration lui vient en regardant celui qui depuis un an boulversait sa vie et grignotait ses nuits. Bon sang, c'était bien sûr, en voilà un sujet sur lequel elle aurait toujours quelque chose à raconter !

Son premier texte, elle l'écrivit pendant sa pause déjeuner, entre un sandwich au thon et un yaourt allégé, et jamais encore les mots n'avaient si facilement coulé. Presque honteuse d'avoir pensé que son récit – aussi personnel soit-il – intéresserait quelqu'un, elle ne l'envoya qu'à sa soeur en lui faisant jurer sur sa jupe en soie Maje de ne jamais le diffuser. 

Portée par les encouragements de cette dernière, elle osa l'impensable et se décida à ouvrir un compte Overblog où héberger ses pensées. 

Trouver un nom, pas simple, elle le savait déjà, elle l'avait expérimenté alors qu'elle attendait son premier né. Elle opta pour "Maman des merveilles", plus par dépit que par réelle envie, parce que l'inspiration, sur ce coup-là, ne lui venait pas. Elle publia son premier article en mode "public", et attendit la peur au ventre, les premiers Like de sa vie de blogueuse.

Bien sûr, au début, seuls les amis prenaient le temps de la lire, mais petit à petit, sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi, la communauté a grandi, et le nombre de personnes qui la suivait a grossi.

Les articles ont suivi, les commentaires aussi, encourageants, touchants aussi souvent. Elle a commencé à se sentir proche de ces gens qui, à l'autre bout de leur écran, jugeaient son travail suffisamment intéressant pour continuer de le lire jour après jour, semaine après semaine.

Bien sûr, elle a parfois buté, sur des journées de travail trop chargées, des baisses de régime, des cartons à emballer, qui l'ont empêché d'écrire au rythme qu'elle aurait souhaité. 

Bien sûr, elle a parfois pensé à renoncer, sachant que jamais elle n'arriverait à compter parmi les milliers de blogs qui chaque jour éclosent sur la toile, à se démarquer devant ses marques qui font la pluie et le beau temps au pays des bloggeurs, à financer sur ses propres deniers des concours qui attirent les badauds 2.0.

Bien sûr, elle a parfois manqué d'inspiration, ne sachant plus quoi raconter de sa vie au demeurant banale. 

Pourtant, elle a continué, portée par ces gens qu'elle ne connaissait que par leurs photos de profil, mais qui chaque jour lui donnaient l'envie d'avancer.

Cette jeune Maman, sache qu'elle a parfois les larmes aux yeux en lisant les commentaires, qu'elle ne réalise pas toujours que c'est bien à elle qu'on parle, quand on la félicite pour son style ou son humour, qu'elle n'arrive pas à croire que 1376 personnes ont un jour eu envie de cliquer sur un pouce levé pour lui signifier leur envie de continuer à la lire.

Cette jeune Maman, qui n'en est plus une maintenant, les mots lui manquent pour dire combien elle te remercie de la suivre, de la booster et de l'encourager au quotidien. Alors elle n'en dira qu'un seul, mais il viendra du coeur: 

Merci. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :