ON REFAIT NOTRE ANNÉE 2016 ?

À mesure que décembre avance, et alors que j’ai enfin bouclé tous mes cadeaux, commandé mon chapon et peaufiné en long, en large et en travers ma déco de table pour qu’elle soit digne de figurer sur Pinterest (mais dont je sais qu’en vrai, elle a plus de chance de finir sur Pire-terest), je peux enfin prendre un peu de temps pour faire le bilan de cette année 2016 pour le moins riche en rebondissements.

Tu le sais, je suis une irrémédiable nostalgique, capable de repenser avec émotion à à peu près tout, des plateform-shoes à la tecktonik, et sitôt une année terminée, me voilà déjà à regretter les merveilleuses choses qu’elle a pu offrir au monde. Bon, j’avoue que 2016 ne pourra pas franchement prétendre à l’oscar de la meilleure année question actualité, et j’ai peu d’espoirs que 2017 fasse mieux dans ce domaine. Mais à titre perso, même si j’ai frôlé le nervous breakdown à quelques reprises, j’ai plutôt eu une année sympatoche.

J’ai démarré mon incursion dans le monde merveilleux (et parfois impitoyable) du blogging au tout début de cette année, et à quelques jours du premier anniversaire de cette page, j’ai décidé de me comporter pour une fois comme une vraie bloggeuse et de lancer un défi à toutes celles qui suivent cette page. L’idée, c’est de résumer son année 2016 en 5 points :

  1. Une chanson
  2. Une émotion
  3. Un sourire
  4. Une larme
  5. Une personne

Voilà pour ma part (bon, moi je donne plein d’explications parce que tu me connais, je ne sais pas faire concis, mais toi, tu peux te contenter de donner ta réponse sans tout le blabla derrière… Mais si tu veux faire du blabla, moi je kiffe le blabla, je suis blabla-open, lâche toi !)

  1. Une chanson : jadis, j’aurais cité un bon son house ou le dernier hit de Rihanna. Maintenant, spontanément, je pense à « Biquette, biquette ». Elle est peut-être sortie de son chou, finalement, mais malheureusement, pas du top 5 de Simon.
  2. Une émotion : les premiers « Maman » de Simon, finalement arrivés après des mois d’attente. Cela reste le plus joli son qu’il est été donné à mes oreilles d’entendre (sauf que il est 2h du matin et qu’il le répète en boucle pour que tu viennes).
  3. Un sourire : celui de Simon quand il voit son frère, et réciproquement. Je n’aurais jamais pensé que leur relation puisse être aussi fusionnelle en se voyant si peu et avec une telle différence d’âge. Je crois qu’en fait, Hugo avait besoin d’un petit frère comme Simon, et Simon d’un modèle comme Hugo.
  4. Une larme : plusieurs même, versées le 22 mars, le 14 juillet, et très souvent, devant les infos, en regardant un reportage, en lisant un livre (l’excellent « Nos 14 Novembre » d’Aurélie Silvestre)… Difficile de se faire à l’idée qu’on ne vivra jamais dans un monde en paix.
  5. Une personne : Nino, mon neveu né un 4 juillet, comme dirait Oliver Stone (je me la pète genre je suis cinéphile, mais en vrai, j’ai fait une recherche Wikipédia… et découvert que c’était un livre bien avant d’être un film, et que ça parlait pas d’un type qui kiffe les feux d’artifice pour son anniversaire). C’est un cadeau merveilleux de la vie que d’accueillir un membre de plus au sein de notre famille, et de voir ma petite sœur, celle que, hier encore, je surnommais « Caro Carotte petite Crotte » (désolée Caro, fallait bien que ça sorte un jour… d’autant que Simon prend la relève en t’appelant « Tata Caca » !!!), devenir une Maman merveilleuse, bienveillante et infiniment plus patiente que moi. Et puis, Nino, c’est mon pote, avec lui, j’ai l’impression d’être la plus marrante du monde, tellement il se bidonne rien qu’en me regardant. Ou alors il se fout de ma gueule. On peut le voir comme on veut, en fait ! Mais bon, quoi qu’il en soit, je l’aime d’amour, ce petit bout de mec !

Allez, je rajoute à ce top 5 un sixième point : un souhait. Je vais faire ma désespérée en manque de likes, mais ça me ferait vraiment trop plaisir si vous likiez et commentiez davantage mes posts. J’écrivais pour moi au début, mais maintenant, j’écris pour mes lectrices, et vos messages de sympathie et d’encouragement me boostent chaque jour à continuer. Mais, comme je le disais avant, le monde du blogging est un univers impitoyable et ce sont les petits pouces bleus de Facebook qui régissent le monde de nos jours (Beyoncé nous ment, les filles).

Alors, si tu prends un peu de plaisir à lire mes articles, n’hésite pas à me le faire savoir, parce que tes encouragements, c’est l’essence qui fait avancer mon moteur (et je suis un vieux modèle de 1985, je te rappelle, je consomme à donf – surtout du Pinot Gris !).

Allez, les filles, on fait péter son top 5, je compte sur vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :