MALAGA, NOUS VOILA… PAS

Si tu me suis sur Facebook ou Instagram, tu as forcément lu que nos vacances en Espagne se sont finies…par un retour à la case maison. Nos chers amis de Ryanair ont en effet décidé de refuser l’accès à bord à Simon parce que, du haut de ses 22 mois, il ne possédait sa propre pièce d’identité. Nous aurions dû le savoir, c’était écrit en grand sur leur site. Non, je déconne, en fait c’est écrit en tout petit dans leurs CGV. On a essayé de négocier, d’expliquer, d’argumenter, on a montré le livret de famille, l’acte de naissance… C’était non, c’était non, et tant pis si Maman pleure, Simon pleure et Papa bout de rage, on était même pas assez bien pour avoir droit à un « Désolé » de la part de la dame aux faux airs de Jabba the Hut assise derrière le comptoir.

Levés 3h30, arrivés à 4h30, repartis à 4h50. Sous la pluie, les yeux humides et la gorge nouée. On les avait tant attendues, ces vacances. On les avait si bien préparées. On avait pensé à tout… sauf au fait qu’un bébé même pas assez âgé pour avoir son propre siège dans l’avion devait être fiché pour pouvoir décoller.

On a bien essayé de se retourner, de trouver un plan B proche de chez nous, mais partout, il pleut, il pleut, et même qu’il va neiger aussi, d’ici lundi. Nous qui hier encore nous vantions des 20 degrés nous attendant à Malaga, on a eu droit au final à une sacrée douche froide.

Du coup, ce week-end, on va le passer chez nous et essayer tant bien que mal de profiter ensemble. On va continuer nos travaux d’embellissement, jouer avec Simon, l’emmener à la piscine, peut-être, et claquer le budget prévu pour la bouffe et les loisirs en fringues et en bonne bouffe (je sais, je sais, défi no-shopping, mais là, je pense que j’ai mérité du réconfort). C’est pas un p*** d’irlandais qui va nous empêcher de vivre à fond ces quelques jours de retrouvailles familiales : faites péter la CB, le pinard et le comté 24 mois d’âge, aujourd’hui, c’est permis.

Et Ryanair, tu sais quoi ? C’est fini pour de bon entre toi et moi, parce que j’ai compris ce matin, dans le hall du Baden Airpark, que si tes prix étaient si bas, c’était parce que t’avais vendu ton âme au Diable.

PS : la photo de Simon a été prise à 6h30 du matin, au retour à la maison… Heureusement que le bonheur de mon fils chéri passe par un plaid bien chaud, un petit pain au lait et un Mickey à la télé. Mon lapin, tu n’as pas eu le droit de décoller, mais avec toi, chaque jour, mon coeur s’envole. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :