UNE PENSÉE POSITIVE, PLEASE (ET MON LIT, AUSSI)

En ce moment, c'est juste trop. Trop de stress, trop de responsabilités, trop de cartons à faire, trop de travaux à prévoir, trop de dents qui sortent en même temps, trop de pluie, trop de chocolat, trop de tout, en fait. 

Quand le réveil a sonné ce matin à 6h, après  un minuscule week-end break  (ce serait insulter le week-end que d'appeler comme tel cette vague pause octroyée dans ma semaine de travail), j'ai eu vraiment du mal à extirper du lit un corps fatigué et un esprit à l'avenant. Il est temps que ça s'arrête là. J'en ai marre, je veux du soleil, du Rosé, et du temps aussi, s'il vous plait. 

Ah, et une carte bleue à crédit illimité aussi, tant qu'à faire. Parce que là, ça fait tellement longtemps que je n'ai pas shoppé pour moi qu'il me faudrait un GPS pour me repérer chez Zara. 

Je veux loquer des heures dans mon lit, faire des câlins à mon Choupi sans que celui-ci ne me bave l'équivalent du lac Léman sur l'épaule, que le ménage se fasse tout seul et que le frigo aille sur ses petites pattes se remplir le bidou chez Auchan. Et ce qui m'arrangerait aussi, c'est que mes affaires sautent toutes seules dans des cartons en prenant le soin de s'emballer au préalable de papier à bulles.

Bien sûr, la perspective de notre prochain déménagement, dans une maison avec jardin et maxi-terrasse arrière qui crie "Barbecue", me remplit d'aise. Mais le stress de tout ce qui vient en amont des merguez, le défi que représente le fait de retaper tout un étage d'une maison en deux mois, le manque de temps pour planifier, préparer et trier, c'est trop pour moi. Je fais des cauchemars où je suis perdue dans un Leroy Merlin aux rayons sans fins ou où le délai de livraison du carrelage est repoussé au jour où quelque chose de censé sortira de la bouche d'un Ange de la télé-réalité. Tu vois un peu où j'en suis rendue. Si tu voies une fille désespérée menacer de se jeter du haut du C de Castorama, c'est moi. 

Dans la salle de bains, ce matin, j'ai tenté de rassembler le peu de forces qu'il me reste pour attaquer une nouvelle semaine de merde au boulot et assumer en parallèle au mieux mon rôle de Maman poule, d'épouse aimante, d'employée modèle et de chef de chantier. Et de mes réflexions, j'ai tiré quelques pensées positives qui vont, j'en suis sûre, m'aider à tenir jusqu'à la fin de semaine (peu importe quand elle aura lieu). Parce que, tu l'auras compris, je suis incapable actuellement de faire les choses de manière structurée, je te les livre en vrac, en espérant que cela t'inspire pour, toi aussi, faire le point sur ce qui envoie du steak tartare dans ta vie. 

1) Jeudi est férié en Allemagne et ce jour là, je suis sûre de pouvoir le prendre car nous n'avons pas le droit de venir bosser les jours fériés. Certes, le pont du vendredi, je peux me le suspendre (le pont…suspendu…vous suivez ?) mais je vais pouvoir profiter d'une journée de repos où les magasins seront ouverts en France, et ça, c'est cool.

2) J'ai acheté un billet pour Schatzi pour le match de play-off Strasbourg-Le Mans de ce soir (c'est du basket) et je lui ai envoyé par mail pour lui faire la surprise. L'homme va voir du sport. L'homme est content. 

3) Chaque jour qui passe me rapproche de ma rencontre avec mon petit neveu Nino. Ma soeur doit encore rester allitée jusqu'au 5 juin, avant d'entamer son dernier mois et de pouvoir accoucher n'importe quand, sans risque. Impatiente, et déjà folle de lui, je suis.  

4) C'est la fête des mères dimanche et je suis sûre que Schatzi aura prévu quelque chose de bien (au cas où quand même, petit rappel de ceci.)

5) Ma meilleure amie attend une deuxième merveille pour novembre et mon coeur déborde déjà d'amour pour ce nouveau neveu de coeur (ou nièce, d'ailleurs, mais mon intuition crie garçon).

6) J'ai eu un mail de mon amie Karolin, ex-collègue partenaire de grossesse (on se suivait à 3 semaines d'intervalle) pour prendre de mes nouvelles en cette période chargée et pour caler un déjeuner ensemble. Hâte de voir mon Choupi et sa Choupette gambader ensemble (quoi que Simon est toujours un peu paniqué face à elle, je crois que les femmes entreprenantes lui font peur).

7) Il y a l'Euro qui commence dans trois semaines, et même si ma pétoche inconsidérée des attentats fait qu'on regardera probablement plus les matchs chez nous que dans des bars, je me réjouis de la ferveur populaire que suscite ce genre d'évènements. Et en plus, j'ai des couches "ballon de foot" et une tétine "Little supporter" pour Simon. Je sais, je suis pathétique.

8) Je vais bientôt recevoir mon t-shirt Odette et Lulu "On ne laisse pas Bébé dans un coin" pour Simon. Pauvre enfant…En plus d'être une victime collatérale du marketing du ballon rond, sa mère l'oblige à être le porte-étendard de sa passion pour Dirty Dancing.

9) J'ai vu un très joli épisode de Baby Boom hier soir qui m'a redonné confiance en l'être humain et en sa capacité à se mettre au service de son prochain. Je te le conseille vivement, même Schatzi a pleuré. Mais mais en vrai, il est super viril, mon mec.

10) Je vous ai vous, et je vous kiffe grave, mes fidèles lecteurs et lectrices. Sérieusement, quand je lis vos commentaires, comme ceux sur l'article "Parrain, marraine", j'ai la patate. Merci. 

Même si les nuages planent encore au dessus de nos têtes, on voit bien que l'horizon est clair. Du coup, ça me donne envie de courir, vite, pour échapper à la pluie et gagner cette ligne d'arrivée, au loin, où le soleil semble briller radieusement. Quand j'y serai, je vous raconterai, mais je sens déjà qu'en y pensant, les forces me reviennent.  Bonne semaine, mes chers amis. 

  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :