JOURNÉE BRAINSTORMING CHEZ TAPE A L’OEIL

Si tu me suis sur les réseaux sociaux, tu as pu voir que mardi, j’étais dans le Nord (pardons, dans les Hauts de France) chez Tape à l’oeil pour la dernière phase de co-création. Cette démarche, initiée lors de la Convention en février dernier, consiste à inclure les Mamans dans le processus de développement de la collection fêtes 2016 (qui sortira pour Noël, donc). Une idée « canon » (mot très prisé par l’équipe TAO) puisqu’en plus de nous valoriser en tant que clientes, cela permet à la marque de glaner beaucoup, beaucoup d’infos utiles sur les goûts et les attentes de sa clientèle.

Je préfère prévenir d’avance : je ne peux RIEN dévoiler de ce qui s’est dit et décidé lors de cet atelier, mais sache juste une chose : si tu es Maman d’un bébé garçon (du 3 au 36 mois chez TAO), autant te dire qu’on t’a concocté une collection fêtes simplement irrésistible, qui risque de faire mal, voire très mal, à ta prime de fin d’année. Et comme la même démarche a été menée pour les rayons fille, bébé fille et garçon, PERSONNE ne sera épargné (ni ne pourra épargner, du coup !).

Après 4h de train (dont, pour la énième fois, un stop à la gare de Disneyland et une série de textos plein de frustration à mon Schatzi), je suis arrivée à Lille où j’ai retrouvé mes copines Magali, Sarah et Marina, rencontrées lors de la Convention, pour manger un bout avant d’aller sur Wasquehal (où se trouve le siège de TAO). En plus de tout ce que la marque nous a apporté, de belles amitiés se sont créées entre les Mamans et on était vraiment contentes de se retrouver.

A 13h30, notre très sympathique chauffeur de taxi nous attendait devant la gare pour nous conduire sur place. Nous avions fait pression sur Valentin – le responsable du Family Lab – pour avancer l’horaire du taxi afin de pouvoir aller faire un tour au Jump Store situé à côté du siège. Le Jump Store, c’est le nouveau design de magasins développé par TAO qui, à terme, sera implanté dans tous les TAO de France. Si tu veux voir à quoi ça ressemble, ils avaient fait une petite vidéo en 2014 pour présenter le concept :

Le cerveau manquant passablement d’irrigation, je suis rentrée en mode excitée comme une puce dans le Jump, ma carte bleue dans une main, ma conscience des limites de mon compte en banque dans l’autre (pour mieux l’écraser). Malheureusement, grosse déception, toutes les pièces que je pensais shopper n’étaient plus dispo dans la taille de Simon ou celle d’Hugo. Pour éviter d’accumuler les frustrations (après le douloureux épisode Disneyland), je me suis promis d’aller dévaliser mon TAO de quartier dès demain. Je t’aurai, combi pompiste en jean, je t’aurai ! (et toi aussi, Mickey, l’idée fait son chemin dans l’esprit de Schatzi, j’en suis sûre !)

A 14h30, notre cher Valentin est venu nous récupérer pour partir à l’atelier. Nous y avons retrouvé l’équipe en charge du PAP Bébé Garçon, que nous avions déjà rencontré lors de la convention. Elles nous ont présenté les quatre silhouettes développées à partir de nos idées et de nos observations. Je peux vous dire qu’en en voyant certaines, je me suis retenue de me lever d’un bond, de les arracher de leurs cintres et de partir en courant sans me retourner jusque, disons, le Mexique. Pour les pièces moins « coup de coeur », nous avons demandé des modifications qui rentreront en considération dans la prise de décision finale, et je pense que le résultat sera à la hauteur de nos attentes : fidèle à l’esprit Tape à l’oeil, mais avec un parti pris de sortir un peu des sentiers battus, pour surprendre et faire le buzz. Ouais, je sais, trop de suspens, mais il faudra attendre la fin d’année pour découvrir tout ça.

L’équipe nous avait réservé une autre surprise, que je te dévoilerai également en temps et en heure, mais un indice : j’ai amèrement regretté mon look « casual-décontract-confo pour le train ».

J’ai conscience que cet article consiste, en gros, à te dire « j’ai fait quelque chose mais je peux pas en parler », et c’est le cas. Et que te dire qu’il faut maintenant attendre jusqu’en novembre pour en savoir plus, c’est presque de la torture.

Ok, C’EST de la torture.

Mais la bonne nouvelle, c’est que toi aussi, tu peux faire partie de la belle aventure TAO en postulant pour le prochain panel du Family Lab, dont le recrutement commencera bientôt. Toutes les infos sur www.t-a-o.com ou sur la page Facebook de la marque.

TAO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :