PRENDRE DU TEMPS POUR MOI. OU PAS.

La semaine prochaine, je suis en vacances. Prendre une semaine, comme ça, juste pour rester à la maison, avant de devenir mère, ça ne me serait jamais venue à l’esprit. Non, moi, si je posais congé, c’était obligatoirement pour aller buller sur une plage ou m’envoler pour un week-end en amoureux dans une capitale européenne.

Enfin ça, comme dirait l’autre, c’était avant. Avant d’avoir une Nounou à payer, des quantités industrielles de couches à financer et d’envisager le recours aux Déménageurs Bretons avant chaque déplacement (« mais enfin Schatzi, on ne peut PAS partir où que ce soit sans emmener sa table d’activités trilingue ! Sinon, c’est des coups à ce qu’il arrive en maternelle sans savoir dire vache en trois langues »)

A défaut de sable chaud ou de city break, je me contenterai donc de Strasbourg, avec, tout de même un petit crochet par Lille mardi pour le dernier atelier de co-création chez Tape à l’Oeil (je vous en reparle bientôt).

J’avais pris sur moi et décidé de mettre de côté mes états d’âme en laissant Simon chez la Nounou les trois premiers jours de la semaine, histoire de prendre un peu de temps pour moi. J’avais prévu tout un tas de choses sympas, comme de profiter du massage que m’a offert ma copine Natacha, aller voir Kung-Fu Panda 3 un film d’auteur ou découvrir le nouveau magasin Hema à Rivétoile. 

Sauf que…

Sauf que j’ai réussi à m’auto-persuader que ne pas consacrer chaque seconde de mes vacances à mon fiston était une abomination capable de me valoir le prix de la révélation francophone de l’année aux Oscars de la mère indigne. J’ai donc renvoyé un mail à la Nounou en lui disant que finalement, Simon viendrait quelques heures lundi, mardi toute la journée (TAO oblige) et uniquement le temps de mon cours de zumba mercredi. 

Je peux le faire, je peux me consacrer à moi tout en passant du temps avec mon fils. 

Je l’assure, je crois SINCÈREMENT que Simon se tiendra sage quand je l’emmenerai avec moi chez l’eshtéticienne et qu’il n’ira pas fouiller dans les tiroirs pour en sortir toutes les bandes de cire froide ; de même que je crois SINCÈREMENT qu’il jouera tranquillement dans sa chambre pendant que je nous préparerai, à son père et à moi, le dîner aux chandelles que je lui promets depuis….depuis…ben depuis la Saint Valentin 2014, à peu de choses près.

J’ai l’espoir fou qu’il fasse une VRAIE sieste l’après-midi, du genre de celles qu’il fait chez la Nounou et qui durent 3h et auxquelles nous, nous n’avons jamais droit (sérieusement, c’est quoi son secret ? Imbiber Doudou Lion de chloroforme ?). Et pendant cette longue, longue sieste, moi j’en piquerai une petite sur le canapé, avec la Nounou d’Enfer en fond sonore, comme au bon vieux temps.

J’en suis persuadée, il comprendra aisément que Maman a besoin de dormir et qu’il ne réclamera pas son bibi du matin avant une heure décente (et par là, j’entends 10h30).

Je le garantis, il m’accompagnera de bonne grâce faire les magasins et gazouillera gentiment dans sa poussette pendant que je dégusterai le Cupcake citron-framboise que je me serai offert pour me féliciter d’avoir trouvé LA veste en cuir de mes rêves soldée à -50%.

Sans mentir, je suis vraiment convaincue de tout ça. Sinon, pourquoi aurais-je décidé de changer mes projets et de garder Simon avec moi la plupart du temps ?

Comment, vous dites ? MOI, je serais une mère masochiste rongée par la culpabilité et la peur de traumatiser à vie son enfant en le laissant trois heures chez la Nounou le temps d’aller chez le coiffeur ?

MOI ?

MOI ?

Peut-être – je dis bien « peut-être » que tout ne se passera pas exactement comme je me l’imagine. Et peut-être, je le concède, que je me voile un peu la face. Mais on peut rêver, non, et comme dit Joey dans Friends « Si tu y crois très fort et que ton coeur est pur », les miracles, ça arrive.

Non ?

Jamais dans la vraie vie ?

Ah ok.

Donc j‘ai une semaine de vacances.

Priez pour moi. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :