I SHOPPED IN GERMANY

Nous avons la chance d’habiter Strasbourg qui, outre le fait d’être une des plus belles villes de France (big up, la cathédrale), se trouve à proximité immédiate du pays où la vie est moins cher, j’ai nommé l’Allemagne.

L’Allemagne, je connais par coeur, je m’y rends tous les jours pour bosser. Quiconque a déjà mis un pied à Kehl (la ville-frontière avec Strasbourg) sait que cette ville est loin de respirer la sexyness : l’endroit n’est ni plus, ni moins qu’un alignement sans fin de kebabs, de casinos et de magasins Beate Use (croyez-moi, vous n’avez pas envie de savoir ce que c’est…), envahi quotidiennement par des français avides de clopes et de couches low cost. Mais, heureusement, en faisant quelques kilomètres de plus en voiture, on peut rejoindre facilement plusieurs grandes villes sympas.

Et c’est justement dans l’une d’elle, Karlsruhe, que nous avons décidé d’aller nous balader aujourd’hui. Une précision me concernant : quand je dis que je veux aller me promener, je ne fais JAMAIS allusion à la promenade bucolique en forêt ; non, dans ma tête, promenade = shopping. J’ai des circonstances atténuantes, j’ai grandi en Meuse.

Bref, nous sommes allés à Karlsruhe et nous avons shoppé si fort que nos cartes bleues s’en souviennent. Je vous vois déjà rigoler devant vos écrans, nous imaginant achetant 10 kg de saucisses ou cherchant des chaussettes assorties à nos sandalettes, mauvaises langues que vous êtes ! Détrompez-vous : certes, le Germanique ne boxe pas exactement dans la catégorie « bête de mode » (Entschuldigung, mes amis allemands, mais quand même, vous avez inventé la Birkenstock). Mais on trouve en Allemagne la quasi-totalité des marques européennes, et le plus souvent à des prix bien inférieurs à ceux pratiqués en France (sachant qu’en plus, les soldes y durent environ 52 semaines par an). 

Après s’être enfilé un White Chocolate Mocha au Starbucks, tout Français lâché à Karlsruhe se dirige vers THE place to be du shopping, l’immense PRIMARK sur 3 étages de la Postgalerie. (vas-y, le Parisien, ris de nous, pauvres provinciaux privés de café trop sucré et de fringues anglaises bon marché). Duquel il ressort inévitablement chargé de 2 à 3 sacs en kraft plein à craquer de pulls à 8€ et de chaussures made in Pakistan.

L’Anglais peut être fourbe, et Primark nous a piégé avec un rayon enfant agrandi et une collection été à tomber. La qualité est ce qu’elle est, mais, pour le prix, on s’en fiche, c’est juste trop mimi.

Après nous être ruinés chez l’anglais, nous avons fait un détour chez l’espagnol où, miracle, m’attendait le t-shirt Zara Kids que j’ai cherché PARTOUT sans le trouver. Sérieux, j’ai fait tous les Zara de Strasbourg, envoyé des potes voir dans d’autres villes, guetté quotidiennement un éventuel réassort sur le site, sans succès, et d’un coup, il était là, devant moi, soldé à 3,99€. Le miracle teuton.

A défaut d’être forts en mode, les Allemands sont ultra balaises en déco. Chaque période de l’année a sa déco thématisée, et je ne vous parle pas de Noël, où là, c’est juste l’apothéose, on peut se rhabiller avec nos petits sapins et nos boules Ikea. Bref, il y avait un nouveau magasin de déco dans le centre commercial où nous avons trouvé d’adorables petites maisons en bois sur lesquelles nous avons craqué, surtout quand elles sont passées à moitié prix en caisse. Explications de la caissière : ce sont des soldes « surprise ».

DES SOLDES « SURPRISE » !!

Orgasme shoppinesque.

Ich liebe dich, Germany. Toi, tu sais parler aux femmes.

Voici donc le bilan de cette fructueuse (et ruineuse) journée outre-Rhin. Sur ce, bon week-end à tous, et ayez une pensée pour moi car the Voice reprend ce soir et que j’ai un Schatzi excité comme une puce. Ouais, mon mec ADORE the Voice. J’envisage le divorce pour faute grave.

T-shirts Zara Kids, sauf Primark gris et blanc au premier plan
T-shirts Zara Kids, sauf Primark gris et blanc au premier plan

 

Mode enfant 8
Gilet Zara et sweat-shirt Primark
Mode enfant 9
Gilet Zara, t-shirt et pantalon Mango
Mode enfant 10
Bavoirs H&M, chapeau et chaussures Zara
Petits maisons Xenos, cadre et bougeoir Primark
Petits maisons Xenos, cadre et bougeoir Primark

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :