MES IT-PIÈCES

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais dans la mode féminine, confort et sexyness sont rarement compatibles. Par exemple :

Le pyjama pilou

Avantage : méga confo

Inconvénient : en vous voyant avec, votre homme menace de rentrer dans les ordres

Des sandales à brides noires, talons 12 cm

Avantage : font des jambes sublimes

Inconvénient : rien ne sert d’avoir de jolies jambes si les pieds qui vont avec sont morts.

Que celle qui n’a jamais souffert d’un soutien-gorge en dentelle qui gratte, d’un pantalon qui serre ou d’une robe bustier qui glisse et dévoile accidentellement un de vos seins (ce qui ne m’est jamais arrivé…surtout pas lors d’une soirée d’entreprise devant tous mes collègues de l’époque) me jette la première pierre. Les vêtements, plus ils sont jolis, plus ils sont fourbes. 

À mon grand regret, j’avoue qu’il m’arrive de plus en plus souvent de privilégier le côté pratique et confortable. Moi qui, il y a quelques années encore, ne jurait que par les talons, j’ai désormais dans mon dressing non pas une, mais deux…paires de baskets ! Je devrais avoir honte, je sais. Je me repends et je réciterai trois « Je vous salue Carrie (Bradshaw) » avant de me coucher ce soir. 

Ce long palabre pour dire que nous, les femmes, n’avons pas la chance qu’ont nos bambins, pour qui  tout est logiquement pensé pour être à la fois mignon ET confo. 

Regardez ces adorables bébés emmitouflés dans leur combinaisons-pilote, comme ils ont l’air biens ! La seule variante « adulte » qui existe, c’est la combinaison de ski. Et ces trucs là ne sont jolis que quand on s’appelle Sophie Marceau dans James Bond. 

Depuis le début de ma (courte) expérience de Maman, j’ai eu affaire à toutes sortes de vêtements qui se sont avérés bien plus esthétiques que pratiques (oui je parle de toi, le pyjama avec quinze milliards de boutons que, quoi tu fasses, tu boutonneras toujours de travers). 

J’ai par contre développé aussi un goût prononcé pour certains vêtements qui, en plus d’être hyper douillets pour bébé (et très adaptés aux compétences limitées de Maman en matière de boutonnage), font un look d’enfer à ma fashion victime en herbe. 

It-pièce numéro 1 : l’incontournable body Petit Bateau

Body Petit Bateau

Un classique d’entre les classiques – Des générations d’enfants ont vogué sur ce bateau qui n’a de petit que le nom tant il est le maitre absolu du sous-vêtement pour enfants. J’en ai essayé, des marques de bodies, mais au final, j’en reviens toujours à eux tant ils sont jolis, confortables et qualitativement irréprochables : la coupe est parfaite, les boutons pression résistent à la plus garnie des couches et les couleurs ne ternissent pas au lavage. Simon a d’ailleurs passé l’été dernier (au cours duquel il a fait, par chez nous, 40°C tous les jours pendant deux mois) uniquement vêtu d’un body Petit Bateau, parfois agrémenté d’un bandana (comme sur la photo d’ouverture de ce post, que j’adore). Simple, pratique, irremplaçable. 

La qualité se paie, c’est sûr, mais les bodies Petit Bateau font souvent l’objet de promotions dans les hypermarchés, où ils sont aussi commercialisés. 

It-pièce numéro 2 : les sarouels Zara Baby

Bavoir triangle H&M

Un bébé, ça bave. Beaucoup. Tout le temps. Sur les pulls, les t-shirts et même des fois dans la bouche de Maman (faites faire l’avion à un bébé hilare et vous saurez de quoi je parle). Pour autant, je n’ai jamais pu me résoudre à laisser H24 un bavoir à mon fils. D’autant plus que ceux de mon fils ont des messages aussi percutants que « I love mon bibi » ou « Lundi, c’est brocolis » (Les brocolis ? Sérieusement ? Y’avait aussi riz, poulet au curry ou yaourt aux fruits qui rimaient avec lundi, POUR-QUOI LES BROCOLIS ????)

Du coup, quand j’ai découvert les bavoirs en triangle de chez H&M, j’ai rapidement acheté toute la collection. En plus d’être jolis, ils ont une fermeture par bouton pression, et non par scratch comme la plupart des bavoirs. Bébé n’arrive donc pas facilement à l’enlever en tirant dessus. Je les vois plus comme un accessoire qui complète une tenue plutôt que comme un simple bavoir. 

De nouveaux modèles viennent de sortir chez H&M et j’en ai déjà vu des sur lesquels, c’est sûr, je vais craquer. Et vous devriez aussi 😉

It-pièce numéro 4 : le body multi-task

body multi-task

J’adore l’idée qu’un body puisse être plus qu’un simple sous-vêtement. Quand Simon était tout petit, j’avais trouvé un super body-chemise chez Zara que je n’ai pas arrêté de lui mettre. Mais les marques sont encore frileuses avec ce genre de produits « hybrides », j’ai l’impression alors que c’est juste le top: pratique, esthétique et chic. La marque allemande Belly Button, que j’adore mais qui est malheureusement presque impossible à trouver en France (j’ai la chance d’être frontalière), fait d’adorables body/t-shirts sur lesquels je craquerais s’ils n’étaient pas si chers. Je me console avec ce joli specimen trouvé chez Gap et qui va transformer mon fils en tombeur des bacs à sable (« eh, Mademoiselle, t’es charmante, tu veux voir mon body-chemise ? »).

It-pièce numéro 5 : le sweat-shirt

Sweat T-Shirt

Existe-t-il un vêtement au monde plus confortable qu’un sweat-shirt ? C’est doux, c’est chaud, et en plus, c’est über-cool. Mon dressing et celui de Schatzi en débordent, il était donc logique que celui de Mini-Nous aussi. Les marques pour enfants se lâchent pas mal dans ce domaine, il y a vraiment moyen de s’éclater. Contrairement à son cousin un peu coincé le pull, le sweat ne gratte pas, le sweat ne bouloche pas, le sweat est juste…Sweet. ❤ 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :