NO PASARAN, SPIDERMAN !

Quand j’étais petite, ma mère ne voulait jamais m’acheter les vêtements « Barbie » ou « Mon Petit Poney » que portaient toutes les autres filles de ma classe. A chaque refus qu’elle m’opposait, je l’accusais (mentalement, parce que j’avais trop les chocottes de ma mère)  de m’empêcher « d’être à la mode » et je partais pleurer dans ma chambre devant les pages « Sailor Moon » du catalogue de la Redoute. 

C’est bien plus tard que j’ai compris qu’en me privant de toutes ces sweat-shirts à motif de poney, elle avait à coup sûr sauvé mon intégrité mode et m’avait évité la honte de me revoir, quinze ans plus tard, posant fièrement sur une photo de classe de CM1, dans ce que je croyais être à l’époque le top du top, à savoir un jean à franges avec la tête de Barbie sur la poche arrière. 

J’ai donc commencé à honnir moi aussi ces horribles vêtements « à licence » : je maudissais les t-shirts Cars, je vomissais les robes Hello Kitty, je conspuais les baskets Superman ou Minions…Car oui, je hais de haine les Minions, et je m’en fiche que tout le monde les adore, moi je les hais. Et vous savez quoi ? Je hais la neige et les Kinder Bueno aussi. Allez y, jetez moi des pierres virtuelles.

Mais la haine n’a de sens que si elle est justifiée, aussi laissez moi vous prouver par A+B pourquoi nous, Mamans aimantes et responsables, avons tout intérêt à refuser à nos enfants l’accès à ces crimes de lèse-modesté.

Cars
Noooooooon !!!!!

Fait numéro 1 : avez-vous déjà remarqué que souvent, sur le dos du gosse qui hurle à la caisse de Auchan parce que sa Maman refuse de lui acheter des Mentos, il y a Flash Mc Queen et son sourire-capot ultra bright ? Aucune étude concrète n’existe sur le sujet, mais je tends à penser qu’une corrélation existe. Après tout, si vous avez cédé et l’avez autorisé à porter ce truc, vous pourriez peut-être céder aussi pour les Mentos. CQFD. 

Fait numéro 2 : quand on sait que le nombre de couleurs existant dans la nature est si vaste que même Pantone n’a pas réussi à toutes les référencer, on se demande pourquoi l’industriel chinois qui fabrique les t-shirts Minions de nos bambins limite invariablement son choix au bleu électrique, au turquoise et au vert fluo (et je ne parle pas des filles, condamnées ad vitam eternam au rose fuschia).

Fait numéro 3 : il y a quelques années, vous juriez que Lady Gaga était la reine incontestée de la pop. Aujourd’hui, on serait pas loin de lancer un avis de recherche pour les localiser, elle et sa robe en filet mignon. Sur ce point, les enfants sont exactement comme nous : ils brûlent leurs idoles aussi vite qu’ils les ont encensées – « Bob l’éponge ? So 2013 ! ». Avant donc d’acheter cette casquette BB8 (le petit robot trop mimi de Star Wars VII, pour les incultes), demandez-vous si d’ici cet été, il n’aura pas été ringardisé par un quelconque nouveau héros Pixar et que vous vous retrouverez donc avec un couvre-chef moche que plus personne ne voudra porter. 

Fait numéro 4 : vous essayez d’apprendre à votre enfant l’importance d’être soi-même, d’avoir sa propre personnalité, ses propres idées, ses propres opinions. Comment rester crédible quand vous le lâchez devant l’école vêtu du même t-shirt Pikachu que la moitié des specimens mâles de l’école ? 

Je pourrais continuer ainsi pendant longtemps, mais dans le fond, ce qu’il vous faut, plus que des raisons de bannir Lamaloli de votre liste de sites web préférés, il vous faut des réponses : comment rester une maman sympa tout en contournant le dress-code des cours de récré modernes ? Voici trois statégies respectivement adoptées par ma mère, ma tante et moi. 

1) Statégie du port en espace clos

Je vous l’ai dit, quand j’étais petite, je rêvais de vêtements Barbie mais ma mère ne pouvait pas se resoudre à me laisser sortir attifée de la sorte. C’est alors qu’elle eut la brillante idée de m’offrir pour mon anniversaire une robe de chambre et des chaussons Barbie. Et comme cela coincidait avec l’époque des premières copines invitées à dormir à la maison, je pouvais déambuler devant elles toute de rose vêtue sans porter atteinte à l’ego fashion de ma maman.

2) Stratégie du choix des personnages

Il y a des personnages de dessins animés où, vraiment, c’est pas possible. Pour moi, ce serait Scoobidou, Little Pet Shops ou encore ces foutus Minions. Une fois éliminé le pire du pire de votre liste personnelle, vous pouvez autoriser l’achat d’un vêtement à l’effigie d’un perso plus « soft », comme Mickey (un intemporel) ou Dark Vador (une légende).

3) Stratégie du sauveur espagnol

Cette dernière stratégie, je l’ai adoptée quand mon beau-fils a commencé à se plaindre que les vêtements qu’il avait chez nous n’étaient pas « swag » (en comparaison avec ceux de ses camarades de classe, grands adeptes de la licence). Je l’ai ensuite décliné pour mon mari (un grand enfant fan de Star Wars) et mon fils. J’ai pour cela demandé de l’aide à l’un de mes amis les plus fidèles : Zara. Grâce au sauveur espagnol, j’ai pu habiller toute mes mecs aux couleurs de leurs héros favoris tout en préservant l’intégrité de ma famille. La preuve en images avec quelques pièces tirées de leurs armoires ou vues sur le net : 

Zara kids
Sweat-shirt Zara Kids
Zara Kids 2
T-shirt Zara Kids
Zara Kids
Zara Kids
IKKS Kids
T-Shirt IKKS Kids

Je suis consciente du fait qu’il y aura sûrement des incidents de parcours; Je ne suis pas totalement à l’abri que des gens bien intentionnés lui fournissent casquettes Winnie et t-shirts à tête de Michelangelo (pas l’artiste, la Tortue Ninja, et pas cette bonne vieille version de 1990, son horrible clone en 3D). Je sais aussi que mon bon coeur fera que je serrerai les dents et les mettrai à Simon au moins une fois (le jour où il verra les gens bien intentionnés en question).

Bien sûr, ce jour là, j’oublierai l’appreil photo. Ainsi, quand il aura 20 ans, et qu’il regardera sa photo de classe de CM1, sur laquelle il aura un style über-cool au milieu d’une flanquée de gamins en total look Spiderman, il se dira au fond de lui : « Merci Maman ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :